Accueil > Recherche > Microscopie Electronique Avancée et Nano-Structures (MEANS) > Groupes de recherche > GDR NANOPERANDO

GDR NANOPERANDO

L’analyse des matériaux synthétiques, biologiques, ou naturels à l’échelle nanométrique et dans des conditions dites « réelles » est un challenge qu’ont en commun les sciences des matériaux, de la Terre et du vivant. En effet, compte tenu de l’intime relation entre la structure de la matière condensée et ses propriétés physiques, chimiques ou biologiques, on ne peut prétendre comprendre ou exploiter un (nano)matériau si on ne connait pas sa dynamique structurale dans son milieu naturel ou d’application. Pour répondre à ce challenge, un mode dit environnemental a été implémenté sur toutes les techniques permettant une analyse à l’échelle atomique de la matière : la microscopie électronique (en transmission ou à balayage), les microscopes à sondes locales (AFM, STM) ainsi que les techniques de rayons X exploitant le rayonnement Synchrotron. Ces nouvelles possibilités d’observer à l’échelle sub-nanométrique la dynamique de la matière en phase liquide ou dans une atmosphère gazeuse ouvrent des champs d’investigation immenses en synthèse des nanomatériaux, en électrochimie, en catalyse, mais aussi en géosciences, en biologie et en médecine. Ainsi, le nombre de chercheurs qui souhaitent utiliser ou développer des analyses environnementales ne cesse de croître. Cependant, si de nombreuses perspectives sont aujourd’hui identifiées, l’analyse environnementale est une science encore très jeune et ses progrès futurs sont conditionnés par l’émergence de synergies interdisciplinaires et à des développements instrumentaux. Ainsi, dans un contexte international extrêmement compétitif, il est primordial de rapidement rassembler les équipes françaises concernées pour favoriser, les échanges, les collaborations et orienter les futurs développements techniques et méthodologiques. A cet égard, l’institut de physique du CNRS a créé en 2018 le GDR NANOPERANDO qui implique plus de 50 laboratoires et 160 chercheurs permanents.

Contact : Damien Alloyeau (Laboratoire MPQ, CNRS - Université Paris Diderot)

En attendant la construction d’un site dédié, voici quelques informations sur les objectifs et les thématiques du GDR NANOPERANDO

Cette rubrique ne contient aucun article.