Accueil > Plate-formes > Salle Blanche > Généralités

Généralités

publié le , mis à jour le

Une salle blanche se caractérise par sa concentration contrôlée de particules de poussières en suspension dans l’air, afin de minimiser l’introduction, la génération, ainsi que la rétention de particules. L’air passe par des filtres hautes performances (HEPA) pour atteindre le niveau de dépoussièrement voulu. La centrale permet de renouveler l’air de l’ensemble de la salle 25 fois par heure.
Notre installation se compose d’un environnement en classe ISO7 (classe 10 000) ainsi que des hottes en classe ISO5 (classe 100), ces classes sont définies de la manière suivante :

Classe ISO
Particules par m3
Taille des particules
≥ 0.1µm
≥ 0.3µm
≥ 0.5µm
≥ 0.5µm [/pied3] [1]
Classe ISO 5
100 000
10 200
3 520
100
Classe ISO 6
1 000 000
102 000
35 200
1 000
Classe ISO 7
NA
NA
352 000
10 000

Avec l’illustration suivante, vous pouvez mieux comprendre pourquoi nous utilisons une salle blanche dans le laboratoire.

Tailles critiques en salle blanche


La concentration en particules n’est pas le seul paramètre contrôlé, la température, l’humidité et la pression relative sont également surveillés.
Ici, la température est maintenue à 20°C, avec 50% d’humidité, et la salle est en surpression, afin d’éviter que des poussières ou autres particules ne rentrent lors des ouvertures de portes, ou au niveau des parois en cas de fuites.

Pour plus d’information vous pouvez visionner le film "Une salle blanche à Paris Diderot" :


[1correspondance norme américaine