Accueil > Recherche > Auto-organisation de nanostructures et STM > Stages, thèses, post-docs

Transition de spin moléculaire induite par la lumière sur surface

publié le

Stage et/ou Thèse
Responsable du stage : Amandine Bellec
e-mail : amandine.bellec@univ-paris-diderot.fr
Phone number : 01 57 27 62 90
Financement : OUI       Type de financement : Ecole Doctorale Physique en Ile-de-France
Techniques utilisées : équipements ultra-vide, synchrotron (diffraction, absorption, dichroïsme...), microscopie et spectroscopie tunnel à basse température.
Qualités requises : très bon niveau, goût pour les expériences, esprit d’équipe.

Les complexes qui sont des molécules composées d’un atome métallique central entouré par des ligands organiques sont des objets intéressants pour le développement de dispositifs innovants. En effet, certains d’entres eux possèdent deux états de spin et peuvent basculer d’un état à l’autre sous l’effet de stimuli extérieur comme la lumière, la pression ou la température. Il est donc possible d’envisager d’avoir des interfaces molécules/ferromagnétiques qui soient contrôlable par des stimuli externes. Dans ce contexte, nous avons récemment démontré la possibilité d’induire la photocommutation de complexes en contact direct avec une surface d’Au(111) et de suivre l’évolution de la phase excitée par microscopie à effet tunnel. De manière surprenante, à basse température, les molécules s’organisent à longue distance dans un réseau alternant des molécules dans l’état haut spin et d’autres dans l’état bas spin [BAI16].

Le but de ce stage, qui pourra être poursuivi en thèse, est de former des interfaces contrôlables par excitation lumineuse. La formation d’un ordre à longue distance sur la surface d’or pose des questions sur la possibilité de conserver cette organisation sur d’autres substrats. Ainsi au cours du stage différents substrats (comme le cuivre ou le cobalt) seront utilisés. Les mesures seront réalisées sous ultra-vide par microscopie à effet tunnel. Dans un second temps, des mesures magnéto-optique par effet Kerr seront envisagées afin de comprendre l’influence des molécules sur les propriétés magnétiques du substrat.

[BAI16] K. Bairagi et al., Nat. Commun., 7, 12212 (2016)

Internship/PhD spin-crossover molecules on surfaces