Supervisory authorities

Search




Home > News

Des nanotubes de carbone dans les poumons des parisiens

published on

La microscopie électronique permet aujourd’hui de mieux comprendre la composition des particules fines atmosphériques. Parmi d’autres particules, on retrouve des nanotubes de carbone dans les échantillons prélevés.

Le Super TEM (microscope électronique à transmission) du laboratoire MPQ a été exploité pour montrer la présence de nanotubes de carbone rejetés par les véhicules, dans les poumons de jeunes parisiens présentant des problèmes respiratoire. Cette découverte a fait l’objet d’un article dans L’express. La même équipe travaille également sur le cycle de vie des nanotubes (ou d’autres nanomatériaux) dans l’organisme pour comprendre comment ils sont dégradés et leur éventuelle toxicité.

Figure:

Image de microscopie électronique d’un macrophage provenant d’un rejet pulmonaire d’un jeune parisien présentant des problèmes respiratoires. Des nanotubes de carbone sont bien visible (flèches rouges).

Contact :

damien.alloyeau@univ-paris-diderot.fr

Références:

Anthropogenic Carbon Nanotubes Found in the Airways of Parisian Children, J. Kolosnjaj-Tabi, J. Just, K. B. Hartman, Y. Laoudi, S. Boudjemaa, D. Alloyeau, H. Szwarc, L. J. Wilson, F. Moussa, Ebiomedicine doi:10.1016/j.ebiom.2015.10.012 (2015).

Carbon Nanotube Degradation in Macrophages : Live Nanoscale Monitoring and Understanding of Biological Pathway, D. Elgrabli, W. Dachraoui, C. Ménard-Moyon, X. J. Liu, D. Bégin, S. Bégin-Colin, A. Bianco, F. Gazeau, and D. Alloyeau,
ACS Nano 9, 10113 (2015).